La sophrologie du post-partum
La sophrologie du post-partum

La sophrologie du post-partum

Je ne vais pas le cacher, confinement oblige, j’ai passé un peu de temps sur Netflix…j’avoue. Je suis tombée sur le documentaire « Diana in her own words » et un passage m’a tout particulièrement interpelée et émue.

Il s’agit de son retour « à la maison » après son premier accouchement. Et ses mots m’ont bouleversée…C’était les mots de bon nombre de jeunes mères. Cette impression de ne plus exister, de se sentir dépossédée de son enfant pour répondre aux sollicitations et injonctions familiales ou sociales, la perte d’identité psychologique et physiologique. Bien entendu dans des mesures bien plus importantes dans son cas mais le ressenti est le même puisque les mots choisis sont les mêmes. Mais on retrouve toujours ce tabou (qui tend heureusement à se lever de nos jours), cette honte de ses propres ressentis, qui pourtant ne minimisent en rien (dans la majorité des cas) l’amour porté à son bébé. Cette période est également appelée la matrescence, mot créé par l’anthropologue américaine Dana Louise Raphael dans les années 70. La matrescence est la contraction des mots maternité et adolescence, soit la naissance d’une mère, et qui regroupe l’ensemble des chamboulements physiques, émotionnels, neuro biologiques et hormonaux.

Au delà de vous proposer une préparation sophrologique à la naissance* (accoucher sans péridurale, gérer son hyperémotivité, se préparer à une césarienne potentielle ou programmée etc…), la sophrologie vous accompagne également en post-partum. En parallèle d’un suivi médical ou psychologique ( dans le cas de la dépression post-partum notamment), la sophrologie est un moyen de se reconnecter à soi, de retrouver l’estime de soi, trouver son équilibre mère/femme etc… Le sophrologue vous apportera les outils nécessaires pour accueillir et vivre votre matrescence en toute sérénité.

Je vous invite à en apprendre davantage sur le post-partum en écoutant les excellents podcasts @bliss.stories et @lamatrescence consacrés à la maternité dans la globalité pour le premier et au post-partum plus particulièrement pour le second. Je vous conseille également le livre @lemoisd’or qui regorge de conseils pour vous dorloter dès le premier mois post-accouchement, les fameux 40 jours ancestraux, encore pratiqués dans certaines cultures.

*Seule une sage-femme (ou un membre du corps médical) est en mesure de procéder à une préparation à l’accouchement. La préparation sophrologique à la naissance intervient en parallèle du suivi médical traditionnel.

Audrey Galard Sophrologue, étudiante naturopathe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.