En finir avec la détox d’hiver
En finir avec la détox d’hiver

En finir avec la détox d’hiver

Pourquoi ne fait on pas de cure détox en hiver ?

La saison d’hiver est une période propice au questionnement, à l’introspection,au repos, et à la mise au point, tout comme le suggère implicitement la nature et tous les organismes la constituant. La baisse de luminosité et de température nous indiquent la nécessité de ralentir, de se poser , de méditer, afin de disposer de l’énergie vitale nécessaire au renouveau printanier. La détoxification est un processus global, sollicitant la sphère physique avec l’ouverture des tous les émonctoires, mais également mentale et émotionnelle.

En cette saison de mise au repos, une détoxification est un processus demandant énormément d’énergie à nos organismes déjà surmenés.

Votre naturopathe sera à même de définir, avec vous, le type de détoxification à mettre en place en fonction de votre profil et de votre terrain. Je vous donne quelques bons réflexes à adopter en attendant le printemps.

 

Faciliter la digestion

En première intention, je vous conseillerai de manger en conscience, en prenant le temps de mastiquer correctement. On veillera également à limiter la consommation de boissons pendant les repas, afin d’éviter la dilution des acides gastriques, et de mieux percevoir la sensation de satiété. Si c’est insuffisant, on trouvera plusieurs plantes indiquées pour les inconforts digestifs, entre autres :

  • Fenouil (Foeniculum officinale)
  • Romarin (Rosmarinus Officinalis)
  • Bourgeon de Figuier (Ficus Carica)
  • Bouillotte chaude sur le foie après le dîner
 
La digestion est un processus susceptible de mobiliser énormément de votre énergie vitale. L’hiver étant la saison du repos, je vous invite à respecter votre principe d’écologie personnelle en l’appliquant à votre esprit, mais également à votre corps !
 

NB : L’utilisation de phytothérapie n’est pas anodine. Demandez conseil à votre pharmacien ou votre médecin afin de prévenir toute contre-indication et interactions.

Source : Onatera

Favoriser l'élimination

Intestinale

Afin de favoriser une meilleure élimination intestinale, on veillera à consommer suffisamment de fibres, et d’effectuer une activité physique douce (une marche en forêt après un excès, par exemple). Si malgré tout vous rencontrez certains inconforts de type ballonnements ou aérophagie, on pourra conseiller

  • Achillée millefeuilles (Achillea millefolium)
  • Mélisse (Melissa officinalis)
  • Fenouil graines (Foeniculum vulgare)
  • Badiane étoilée ( Illicium verum)

Urinaire

L’hiver est la saison des organes rein/ vessie à ce titre, on pourra proposer certaines plantes qui seront particulièrement indiquées afin de stimuler et réactiver la fonction éliminatrice de la sphère urinaire.

  • Bourgeon de Frêne ( Fraxinus Excelsior)
  • Bourgeon de Bruyère (Erica Vulgaris)
  • Bourgeon de Cassis (Ribes Nigrum)
N’oubliez pas de vous hydrater, en consommant une eau faiblement minéralisée. En effet, les vertus de l’eau sont plus intéressantes par ce qu’elle emporte que par ce qu’elle apporte. Une eau très minéralisée sollicitera excessivement  vos reins.

NB : L’utilisation de phytothérapie n’est pas anodine. Demandez conseil à votre pharmacien ou votre médecin afin de prévenir toute contre-indication et interactions.

 

 

Rétablir l'équilibre

Alimentation :

Vous pouvez, si besoin, effectuer une cure de bouillon ou de soupe de légumes de saison ( 1 à 3 jours max.) à la suite des excès afin de mettre votre système digestif au repos. Cependant, dans le cadre d’une alimentation saine et d’une hydratation suffisante,vous devriez retrouver votre équilibre après quelques jours, en continuant cependant de porter une attention particulière aux apports naturels, entre autres :

  • Vitamine C : normalise les systèmes de défense et nerveux
  • Vitamine D : renforce les défenses de l’organisme et contribue à l’assimilation du calcium et du phosphore
  • Magnésium : activateur de plus de 300 réactions enzymatiques
  • Zinc : activateur de plus de 200 réactions enzymatiques
  • Oméga 3 : contribue au bien-être cardio-vasculaire et intellectuel

Accordez un soin particulier à la préparation des plats, avec des légumes de saison, et si vous le souhaitez, de la viande ou du poisson de qualité. Je vous conseille de privilégier une cuisson lente et douce du type cuisson à la vapeur ou à l’étouffée, afin de préserver les différents nutriments. N’hésitez pas à enrichir vos plats d’épices réchauffantes comme la cannelle, le curry, le cumin, le curcuma, le gingembre ou encore le clou de girofle. Ce type d’alimentation permet une meilleure digestion et favorise l’assimilation des vitamines et des minéraux.

Activité physique :

Pensez à maintenir une activité physique régulière, malgré les températures hivernales. La marche, le running pour les plus avertis, mais également les activités plus douces comme le yoga, les pilates ou le stretching vont  stimuler l’évacuation des toxines via les glandes sudoripares. Veillez à ne pas utiliser de produits anti-transpirants afin de ne pas entraver le processus.

Se poser et se reposer :

Mettez vous à l’écoute de vos ressentis profonds, notre organisme étant naturellement connecté aux saisons, à leurs changements climatiques, à la lumière du soleil…Tous ces éléments ont un impact direct sur notre corps et sur notre mental. L’hiver est la saison d’introspection, du retour à soi. Je vous invite à consacrer chaque jour un peu de temps pour les activités ci-dessous :

  • Relaxation
  • Méditation
  • Création artistique
  • Lecture
  • Sommeil
 
 

Me contacter

Mail : audrey.galard@gmail.com 

Téléphone  : [eeb_content]06 77 88 66 92[/eeb_content]

2 boulevard Gaston Doumergue, 44680 Nantes

Mes réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.