Se libérer du besoin d’approbation
Se libérer du besoin d’approbation

Se libérer du besoin d’approbation

L’être humain est un être social, pour qui tisser du lien est fondamental. En effet, à travers les siècles, la survie et l’évolution humaine ont reposé  sur la sociabilisation. Dès la naissance, l’être humain établit du lien avec son entourage. D’abord avec le cercle familial, qui assurera ses besoins physiologiques, de sécurité et d’appartenance. Puis au cours de son développement, ces mêmes besoins trouveront également une réponse au sein de groupes plus éclectiques, face à des personnes que nous aurons choisies pour certaines, et qui nous permettront d’e développer notre besoin d’appartenance et d’assouvir celui d’accomplissement. Cependant, il arrive que ce besoin fondamental de sociabilisation devienne toxique et néfaste. Au lieu de vous permettre d’avancer et de  renforcer l’estime que vus vous portez, vous vous sentez diminuée, et pourtant vous sentez dépendant de ce lien, et notamment de la perception que vous renvoient les autres de vous même. Cette quête d’approbation est épuisante et destructrice. Elle vous empêche d’avoir une vision honnête de celle ou celui que vous êtes, puisque vous ne vous percevez qu’à travers le regard de l’autre.

Image de soi et réseaux sociaux

Dans la société contemporaine, nous sommes confrontés à une sur-sociabilisation virtuelle, qui consommée en excès, fausse les filtres avec lesquels nous percevons le monde, mais également ceux avec lesquels nous nous percevons nous même. En nous exposant à davantage de regards, de jugements, nous multiplions les probabilités de “désapprobation”, et multiplions également les raisons de nous sentir “pas assez”.

Prendre du recul face à la population virtuelle de façon régulière est un excellent moyen de se préserver, notamment lorsque l’on est sensible au regard d’autrui. Mais cette alternative, bien que nécessaire, ne sera pas suffisante à terme. Pourquoi ? Parce que c’est un travail que vous devez faire sur vous même. Vous serez toujours exposé(e) au regard et au jugement d’autrui. À vous de trouver l’essence de votre individualité, de la valoriser et de la potentialiser.

Le piège de l'idéalisation

Vous est-il arrivé de rencontrer une personne particulièrement remarquable : plus charismatique, plus cultivée, vivant  la vie de vos rêves ? Bien que dotées de multiple qualités bien réelles,  vous avez projeté sur cette personne un nombre incalculable de talents, fantasmés cette fois-ci. Vous idéalisez cette personne, mais à mesure que les qualités et les compétences s’accumulent au crédit de cette personne, ces mêmes qualités et compétences s’amenuisent de votre côté. Vous entrez dans une comparaison systématique et implacable à votre égard. En découleront :

  • Manque d’ estime de soi
  • Perte de confiance en soi
  • Anxiété
  • Dépendance affective

3 pistes pour déprogrammer votre fonctionnement

  • Ne faîtes pas de supposition à propos des ressentis des autres à votre égard. En réalité vous ne faîtes que projeter l’intransigeance avec laquelle VOUS vous considérez
  • Rééduquez la perception que vous avez de vous même en prenant conscience de vos qualités, de votre potentiel, de vos valeurs. Faîtes la liste des choses que vous aimez chez vous, et au lieu de vous concentrer sur ce que vous ne possédez pas, centrez-vous sur vos forces

 

  • Cultivez votre capacité à exprimer vos envies personnelles et choisissez les activités, les choses ou les endroits qui vous enrichissent réellement. Commencez doucement, par exemple en vous accordant une fois par semaine un petit plaisir, quelque chose qui vous fait vraiment envie : porter cette robe que vous adorez, mais qui n’est définitivement plus en vogue par exemple. Écoutez vous, et laissez vous être vous même.

Vous vous sentez concerné ? Prenez rdv pour un appel découverte gratuit afin de faire le point sur vos besoins.

Cultivez votre capacité à exprimer vos envies personnelles et choisissez les activités, les choses ou les endroits qui vous enrichissent réellement

Me contacter

Mail : audrey.galard@gmail.com 

Téléphone  : [eeb_content]06 77 88 66 92[/eeb_content]

2 boulevard Gaston Doumergue, 44680 Nantes

Mes réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.